Toute l’actualité des assurances de prêt par ASSURNEO2023-01-04T14:17:19+00:00

Toute l’actualité d’ASSURNEO© en direct pour vous !

Restez Informé sur les dernières actualités du monde de l’assurance.

Toute l’actualité d’ASSURNEO© en direct pour vous !

Restez Informé sur les dernières actualités du monde de l'assurance .

Notre équipe vous informe via notre Blog d’actualités des dernières informations et articles de lois sur l’assurance de prêt, l’assurance santé, l’épargne retraite et la prévoyance.

Foire aux questions

Tout savoir sur votre assurance de prêt immobilier avec assurneo©

Tout savoir sur votre assurance de prêt immobilier avec assurneo©

Oui ! Vous avez le droit de choisir votre assurance de prêt immobilier ! La loi Lagarde impose le libre choix de l’assurance de prêt et donne la liberté à l’emprunteur de comparer les offres et de les mettre en concurrence avec le contrat proposé par l’établissement prêteur.

Le gain et la différence est énorme ! Vous pouvez économiser plusieurs milliers d’euros en choisissant une Assurance de Prêt immobilier en délégation ! L’économie est variable notamment en fonction de l’âge de l’emprunteur et du montant du prêt mais représente en moyenne 15 000 € et allant jusqu’à plus de 25 000 € sur la totalité du crédit en fonction du dossier.

A titre d’exemple, un couple de 45 ans, cadres salariés et non fumeurs, empruntant 250 000 euros sur 20 ans pourra économiser jusqu’à 25 000 € sur toute la durée du prêt !

Vous pouvez comparer les Assurances Emprunteur les yeux fermés !

Les contrats assurneo.com respectent tous à 100% les équivalences de garanties bancaires.
De plus, certains profils sont très mal couverts par les banques, notamment les profils à risque que les banques refusent souvent d’assurer ou à qui elles proposent une couverture faible à des tarifs exorbitants.

Les contrats en délégation seront donc un très bon choix car ils couvrent mieux ces types de profils, notamment en cas d’activité professionnelle ou de sport dangereux. Notre accompagnement et notre connaissance du marché vous donnera la sécurité de choisir la meilleure protection pour vous et votre famille.

Vous voulez trouver le contrat au tarif le plus compétitif ?
Un courtier grossiste peut vous aider dans votre démarche.

Vous faites une délégation avec la loi Lagarde ?
Dans le cadre de votre acquisition immobilière, vous disposez de 45 jours en général, pour trouver votre crédit. C’est la fameuse condition suspensive d’obtention de financement qui figure sur votre compromis de vente. En ayant au préalable fait une simulation d’assurance de prêt immobilier, passez par un courtier pour trouver la meilleure offre vous permet d’aller plus vite en comparant immédiatement les principaux acteurs du marché. Le courtier vous guide pour trouver le meilleur contrat et s’occupe de vérifier l’équivalence des garanties : efficacité !

Vous changez d’assurance de prêt avant (loi Hamon) ou après un an de crédit(loi Bourquin) ou à tout moment grâce à la loi Lemoine ?
Votre courtier vous accompagne également pour trouver une assurance moins chère et baisser les coûts. En plus de vérifier l’équivalence des garanties, il peut aussi, si vous le souhaitez, résilier votre ancien contrat pour vous : ainsi, vous vous évitez ces démarches.

Trouver le contrat qui présente le meilleur tarif et la couverture la plus étendue peut prendre du temps car vous devez alors comparer une à une les offres du marché. Pour aller plus vite et trouver le meilleur contrat individuel, vous pouvez comparer les assurances de prêt grâce à notre comparateur et profiter de l’accompagnement d’un courtier.

Voici la marche à suivre :

  1. Entrez dans le formulaire la nature de votre projet : nouvel achat immobilier ? Renégociation d’un prêt ? Changement d’assurance ?
  2. Indiquez les détails du prêt : durée, montant… et votre profil d’emprunteur (fumeur ou non, âge, etc.).
  3. Choisissez votre formule : minimum, premium…

Nous nous occupons du reste !

L’impact de l’âge sur l’assurance de prêt
Plusieurs éléments peuvent impacter le prix ou le coût de votre assurance. Notamment votre âge, puisque le risque d’invalidité ou de décès s’accroît justement en fonction de l’âge. Le taux augmente donc parallèlement au risque que prend l’organisme. Ainsi, le TAEA est trois fois plus élevé pour les plus de 60 ans, comparativement à une personne de moins de 30 ans.

Le tabagisme
Le taux et donc le coût de votre assurance peut aussi être impacté par votre statut fumeur ou non fumeur. En effet être fumeur augmente les probabilités de sinistres de façon assez importante, aux yeux des assurances externes (dans le cas de l’assurance groupe, les risques étant mutualisés, il n’y a généralement pas de différence). Les tarifs sont donc plus élevés pour les fumeurs. Ce qui comprend toute forme de tabagisme, y compris la cigarette électronique.
A noter : si vous devenez non fumeur, votre cotisation peut néanmoins être revue à la baisse. Pour cela, vous devez avoir arrêté de fumer depuis au moins deux ans avant de le déclarer à votre organisme afin de bénéficier d’une révision de tarif.
D’autres éléments entrent en compte pour calculer le coût de votre assurance. Notamment votre état de santé au moment de la souscription, mais aussi le fait de pratiquer un sport dangereux, ou d’exercer un métier à risque.

Risques Sportifs
L’alpinisme, les sports nautiques, les sports de combat, l’escalade, ou encore les sports aériens sont dits sports dangereux ». Ils font donc l’objet d’exclusions dans le cadre d’une pratique régulière, à moins de payer une surprime.

Les métiers à risque
Policier, pharmacien, agriculteur, pompier, convoyeur de fonds, militaire ou encore agriculteur… Ces métiers sont jugés « à risque », ils font donc l’objet d’exclusions. Il est possible de racheter cette exclusion moyennant une surprime, ou de se tourner vers des assurances spécialisées dans la couverture de ce type de profils.

Risques Médicaux
Votre questionnaire de santé, indispensable à la souscription de l’assurance emprunteur, peut révéler des risques médicaux jugés supérieurs à la moyenne. Ceux-ci peuvent entraîner exclusions et/ou surprimes, selon les cas et la pathologie. Ils peuvent être liés à une intervention chirurgicale, des antécédents familiaux ou encore des maladies passées.

Suite au discours présidentiel du 12 juillet 2021, la vaccination cristallise l’attention des citoyens. Les appréhensions fleurissent sur les réseaux sociaux, les fakes news prospèrent.
Une rumeur affirme que la vaccination annulerait l’assurance décès invalidité, souscrite dans le cadre d’un prêt immobilier. Il se dit qu’un propriétaire ayant reçu le vaccin pourrait voir son prêt immobilier annulé par une clause « phase d’expérimentation ».

Pas de clause cachée en lien avec la COVID-19
Que les emprunteurs se rassurent ! L’Agence France-Presse, après la consultation de la Fédération bancaire française (FBF) et la Fédération française des assureurs (FFA), dément cette rumeur. Aucun vaccin ne peut invalider un contrat de prêt immobilier, ni une assurance souscrite.

Dans le flot des rumeurs des réseaux sociaux, une thèse se distingue : lorsqu’un propriétaire décède suite à un essai clinique ou lors d’une expérimentation médicale, les ayants droit se retrouveraient sans logement, le bien étant saisi.

Des allégations fausses et sans fondement. D’abord parce que chaque établissement bancaire exige la souscription d’une assurance emprunteur, protection pour les deux contractants. Mais aussi parce que cette couverture assure aux ayants droit le remboursement du capital restant dû en cas d’invalidité permanente ou de décès de l’emprunteur.

Garanties et exclusions, tout figure sur votre contrat
Dans un contrat d’assurance de crédit immobilier, vous trouverez parmi les garanties de nombreux motifs d’exclusion. Toutefois, aucun ne mentionne une exclusion liée aux suites d’une vaccination ou d’un essai clinique.
Rappelons que les éléments en lien avec l’état de santé du demandeur de prêt, questionnaire santé ou tout autre document, sont liés au contrat d’assurance et non à celui du prêt immobilier. Tout en étant soumis à un protocole réglementé, l’assureur est en droit de s’informer sur l’état de santé des emprunteurs. Dans cette optique, il établit les tarifs de l’assurance.
A noter qu’il est possible de faire appel à un courtier en assurances de prêt immobilier. Cet expert a pour objectif de dénicher l’offre la moins chère et la plus adaptée au profil et au projet de l’emprunteur. Mais le courtier joue également un autre rôle, celui de s’assurer de la bonne compréhension, par l’emprunteur, des garanties et exclusions du nouveau contrat.

Dans tous les cas, aucun délai de mise en œuvre des recommandations du CCSF n’a été fixé.

Oui ! Vous avez le droit de choisir votre assurance de prêt immobilier ! La loi Lagarde impose le libre choix de l’assurance de prêt et donne la liberté à l’emprunteur de comparer les offres et de les mettre en concurrence avec le contrat proposé par l’établissement prêteur.

Le gain et la différence est énorme ! Vous pouvez économiser plusieurs milliers d’euros en choisissant une Assurance de Prêt immobilier en délégation ! L’économie est variable notamment en fonction de l’âge de l’emprunteur et du montant du prêt mais représente en moyenne 15 000 € et allant jusqu’à plus de 25 000 € sur la totalité du crédit en fonction du dossier.

A titre d’exemple, un couple de 45 ans, cadres salariés et non fumeurs, empruntant 250 000 euros sur 20 ans pourra économiser jusqu’à 25 000 € sur toute la durée du prêt !

Vous pouvez comparer les Assurances Emprunteur les yeux fermés !

Les contrats assurneo.com respectent tous à 100% les équivalences de garanties bancaires.
De plus, certains profils sont très mal couverts par les banques, notamment les profils à risque que les banques refusent souvent d’assurer ou à qui elles proposent une couverture faible à des tarifs exorbitants.

Les contrats en délégation seront donc un très bon choix car ils couvrent mieux ces types de profils, notamment en cas d’activité professionnelle ou de sport dangereux. Notre accompagnement et notre connaissance du marché vous donnera la sécurité de choisir la meilleure protection pour vous et votre famille.

Vous voulez trouver le contrat au tarif le plus compétitif ?
Un courtier grossiste peut vous aider dans votre démarche.

Vous faites une délégation avec la loi Lagarde ?
Dans le cadre de votre acquisition immobilière, vous disposez de 45 jours en général, pour trouver votre crédit. C’est la fameuse condition suspensive d’obtention de financement qui figure sur votre compromis de vente. En ayant au préalable fait une simulation d’assurance de prêt immobilier, passez par un courtier pour trouver la meilleure offre vous permet d’aller plus vite en comparant immédiatement les principaux acteurs du marché. Le courtier vous guide pour trouver le meilleur contrat et s’occupe de vérifier l’équivalence des garanties : efficacité !

Vous changez d’assurance de prêt avant (loi Hamon) ou après un an de crédit(loi Bourquin) ou à tout moment grâce à la loi Lemoine ?
Votre courtier vous accompagne également pour trouver une assurance moins chère et baisser les coûts. En plus de vérifier l’équivalence des garanties, il peut aussi, si vous le souhaitez, résilier votre ancien contrat pour vous : ainsi, vous vous évitez ces démarches.

Trouver le contrat qui présente le meilleur tarif et la couverture la plus étendue peut prendre du temps car vous devez alors comparer une à une les offres du marché. Pour aller plus vite et trouver le meilleur contrat individuel, vous pouvez comparer les assurances de prêt grâce à notre comparateur et profiter de l’accompagnement d’un courtier.

Voici la marche à suivre :

  1. Entrez dans le formulaire la nature de votre projet : nouvel achat immobilier ? Renégociation d’un prêt ? Changement d’assurance ?
  2. Indiquez les détails du prêt : durée, montant… et votre profil d’emprunteur (fumeur ou non, âge, etc.).
  3. Choisissez votre formule : minimum, premium…

Nous nous occupons du reste !

L’impact de l’âge sur l’assurance de prêt
Plusieurs éléments peuvent impacter le prix ou le coût de votre assurance. Notamment votre âge, puisque le risque d’invalidité ou de décès s’accroît justement en fonction de l’âge. Le taux augmente donc parallèlement au risque que prend l’organisme. Ainsi, le TAEA est trois fois plus élevé pour les plus de 60 ans, comparativement à une personne de moins de 30 ans.

Le tabagisme
Le taux et donc le coût de votre assurance peut aussi être impacté par votre statut fumeur ou non fumeur. En effet être fumeur augmente les probabilités de sinistres de façon assez importante, aux yeux des assurances externes (dans le cas de l’assurance groupe, les risques étant mutualisés, il n’y a généralement pas de différence). Les tarifs sont donc plus élevés pour les fumeurs. Ce qui comprend toute forme de tabagisme, y compris la cigarette électronique.
A noter : si vous devenez non fumeur, votre cotisation peut néanmoins être revue à la baisse. Pour cela, vous devez avoir arrêté de fumer depuis au moins deux ans avant de le déclarer à votre organisme afin de bénéficier d’une révision de tarif.
D’autres éléments entrent en compte pour calculer le coût de votre assurance. Notamment votre état de santé au moment de la souscription, mais aussi le fait de pratiquer un sport dangereux, ou d’exercer un métier à risque.

Risques Sportifs
L’alpinisme, les sports nautiques, les sports de combat, l’escalade, ou encore les sports aériens sont dits sports dangereux ». Ils font donc l’objet d’exclusions dans le cadre d’une pratique régulière, à moins de payer une surprime.

Les métiers à risque
Policier, pharmacien, agriculteur, pompier, convoyeur de fonds, militaire ou encore agriculteur… Ces métiers sont jugés « à risque », ils font donc l’objet d’exclusions. Il est possible de racheter cette exclusion moyennant une surprime, ou de se tourner vers des assurances spécialisées dans la couverture de ce type de profils.

Risques Médicaux
Votre questionnaire de santé, indispensable à la souscription de l’assurance emprunteur, peut révéler des risques médicaux jugés supérieurs à la moyenne. Ceux-ci peuvent entraîner exclusions et/ou surprimes, selon les cas et la pathologie. Ils peuvent être liés à une intervention chirurgicale, des antécédents familiaux ou encore des maladies passées.

Suite au discours présidentiel du 12 juillet 2021, la vaccination cristallise l’attention des citoyens. Les appréhensions fleurissent sur les réseaux sociaux, les fakes news prospèrent.
Une rumeur affirme que la vaccination annulerait l’assurance décès invalidité, souscrite dans le cadre d’un prêt immobilier. Il se dit qu’un propriétaire ayant reçu le vaccin pourrait voir son prêt immobilier annulé par une clause « phase d’expérimentation ».

Pas de clause cachée en lien avec la COVID-19
Que les emprunteurs se rassurent ! L’Agence France-Presse, après la consultation de la Fédération bancaire française (FBF) et la Fédération française des assureurs (FFA), dément cette rumeur. Aucun vaccin ne peut invalider un contrat de prêt immobilier, ni une assurance souscrite.

Dans le flot des rumeurs des réseaux sociaux, une thèse se distingue : lorsqu’un propriétaire décède suite à un essai clinique ou lors d’une expérimentation médicale, les ayants droit se retrouveraient sans logement, le bien étant saisi.

Des allégations fausses et sans fondement. D’abord parce que chaque établissement bancaire exige la souscription d’une assurance emprunteur, protection pour les deux contractants. Mais aussi parce que cette couverture assure aux ayants droit le remboursement du capital restant dû en cas d’invalidité permanente ou de décès de l’emprunteur.

Garanties et exclusions, tout figure sur votre contrat
Dans un contrat d’assurance de crédit immobilier, vous trouverez parmi les garanties de nombreux motifs d’exclusion. Toutefois, aucun ne mentionne une exclusion liée aux suites d’une vaccination ou d’un essai clinique.
Rappelons que les éléments en lien avec l’état de santé du demandeur de prêt, questionnaire santé ou tout autre document, sont liés au contrat d’assurance et non à celui du prêt immobilier. Tout en étant soumis à un protocole réglementé, l’assureur est en droit de s’informer sur l’état de santé des emprunteurs. Dans cette optique, il établit les tarifs de l’assurance.
A noter qu’il est possible de faire appel à un courtier en assurances de prêt immobilier. Cet expert a pour objectif de dénicher l’offre la moins chère et la plus adaptée au profil et au projet de l’emprunteur. Mais le courtier joue également un autre rôle, celui de s’assurer de la bonne compréhension, par l’emprunteur, des garanties et exclusions du nouveau contrat.

Dans tous les cas, aucun délai de mise en œuvre des recommandations du CCSF n’a été fixé.

Téléchargez le guide de l’assurance emprunteur

Téléchargez le guide de l’assurance emprunteur

ASSURNEO© : un réseau de partenaires robuste

ASSURNEO© s’appuie sur les plus grandes compagnies d’assurances. Par notre statut de courtier néotech et notre expérience en marketing et informatique, ASSURNEO© a négocié pour vous les meilleurs tarifs aux conditions équivalentes.

Selon différentes caractéristiques, comme votre âge, votre état de santé ou la durée du prêt, les tarifs peuvent tout simplement doubler…. Voire plus !

ASSURNEO© respecte l’équivalence de garanties, ce qui vous permet de trouver les contrats qui seront 100% compatibles avec les exigences de votre banque. De plus, les contrats individuels permettent de souscrire à des garanties personnalisées, à la différence d’un contrat groupe, qui utilise la mutualisation des risques.

Contactez-nous

09 77 29 1234

Une question sur l’assurance emprunteur ?
Une demande d’étude ?
Vous ne savez pas comment changer d’assurance ?

Visioconférence

Simple comme un clic !

Vous ne voulez pas attendre ?
Vous ne voulez pas vous déplacer ?
Vous ne pouvez pas nous recevoir ?

Contact

09 77 29 1234

Une question sur l’assurance emprunteur ?
Une demande d’étude ?
Vous ne savez pas comment changer d’assurance ?

Visioconférence

Simple comme un clic !

Vous ne voulez pas attendre ?
Vous ne voulez pas vous déplacer ?
Vous ne pouvez pas nous recevoir ?

Aller en haut